Bien que jouant du synthétiseur, Iridaes ne décrit jamais ses compositions comme « électroniques ». Un détail qui en dit long sur ses priorités : la musique, et tout ce qu'elle peut nous faire ressentir.

Pianos et cordes y côtoient d’autres sonorités plus irréelles, éthérées, voir modernes, mais non moins enchanteresses.

Un voyage au bout du rêve, où se déclinent toutes les nuances de l'émotion.

 

Afin d'écouter les différents albums, rendez-vous dans la section "Discographie", ou bien directement sur la page BandCamp.